PGW2014 | Aperçu - Shiness

PGW2014 | Aperçu - Shiness
La suite de nos aperçus de la Paris games Week. Cette fois-ci, on va faire un tour du côté des indépendants avec Shiness, la surprenante découverte du stand Made in France.

Après vous avoir donné un avant-goût de quelques blockbusters de cette Paris Games Week 2014, nous allons maintenant nous pencher sur une production indépendante française : Shiness, développé par le studio EniGami, basé à Tourcoing.

Etant à la base le projet d’une petite équipe de passionnés, c’est suite au succès de sa campagne sur Kickstarter que Shiness prit une réele ampleur. La principale particularité de Shiness réside dans le genre du jeu en lui même puisqu’il s’agit d’une hybridation jamais vue jusque là. Le soft mêle en effet exploration/aventure, J-RPG et Combat. Si les deux premiers genres se croisent souvent, c’est la première fois qu’on peut voir un jeu du style avec un système de combat type “versus fighting”. Mais avant de s’attarder sur ce caractère atypique commençons par les bases.

Le scénario parle d'une planète, Meteora, dont l'énergie spirituelle, le shi a été surexploité par ses habitants. Suite à cela, des conflits éclatèrent entre les différentes races, et comme pour signifier son épuisement, la planète éclata, se fragmentant en plusieurs îles célestes. Bien que ces bases puissent parraître classiques (dualisme entre l'homme et la nature), elles s'annoncent solides, tout comme l'univers qu'il y a derrière. Civilisations, races, Histoire passée... Pour couronner le tout, l'équipe est allé jusqu'à créer sa propre langue.

Shiness empreinte beaucoup aux classiques des genres aventure et J-RPG et ce, à différents niveaux.
C’est dans l’exploration de son univers et la résolution d'énigmes qu’on reconnaît cette inspiration de valeurs sûres, comme Zelda par exemple. Il s’agit en effet d’une exploration progressive via des capacités/items mais là où Shiness va plus loin, c’est dans sa progression faisant appel aux capacités uniques de chacun des protagonistes. Je m’explique. Bien que dans la version pré-alpha testée, nous n’ayons que Chado, le presonnage principal, dans notre “équipe”, chacun aura une capacité unique utilisable en dehors des combats. Ce dernier peut par exemple faire apparaître un rocher et le balancer ou s’en servir comme poids. La progression se fera donc par interaction des différentes capacités de vos personnages (ex : rocher + télékinésie). Les devs nous parlent également de montures et de l’influence de vos décisions sur le monde et sur les PNJ.
 

Evidément, l’expérience, l'amélioration des personnages et de leurs capacités et magies seront au coeur de la progression. Bien que cela fasse partie de l’essence même du RPG, c’est par son système de combat que Shiness va se différencier. Loin du tour par tour que l’on connaît bien, c’est à coups de poings, de pieds et de magie que vos duels se régleront. Car il s’agit bien de duels, du 1 vs 1 en 3D. Lorsque que vous rencontrez un mob, une arène se créer autour de vous sur la map, délimitant ainsi le champ de bataille. Et c’est parti pour la baston! Dynamique en plus!
Une touche pour les poings, une pour les pieds, une touche pour les esquives. Ajoutez à cela les quatre magies élémentaires, les super attaques ainsi qu’un système de combo évolutif et vous vous retrouvez au coeur d’un jeu de combat au gameplay très complet. Et ça ne s’arrête pas là! Les développeurs nous expliquent qu’il sera possible, bien qu’il s’agisse d’un duel, d’interagir avec vos compagnons. Vous pourrez par exemple échanger de personnage au cours du combat ou leur faire lancer des sorts sur votre adversaire et ses alliés. Car oui, un ennemi ne sera pas forcément seul et pourra interagir avec ses alliés de la même manière. Les arènes elles-mêmes influenceront le combat. Affiliées à un élément, elles affecteront donc les statisque de la magie en question.

Même si la version pré-alpha ne nous présente qu’un village et un tout petit donjon parsemé de quelques combats (fort appréciables cela dit), elle met en avant les inspirations artistiques des designers et graphistes ainsi que la qualité de leur travail. Le cell-shading coloré que j’ai pu voir, rapellant des production comme Wind Waker ou Okami, donne tout de suite une dimension poétique au jeu. Le dev chargé de la direction artistique ne cache d’ailleurs pas son inspiration pour Secret of Mana particulièrement, ainsi que d‘autres monstres à l’univers si travaillé de l’âge d’or du J-RPG. On reconnaît également une influence manga sur le Chara-design.

Ce savant mélange artistique donne en tout cas envie d’en savoir plus sur l’univers de Shiness, de l’explorer, de le contempler et d’en comprendre les tenants et aboutissants. On a également hâte de découvrir la profondeur du gameplay et de l’evolution des personnages. Shiness s’annonce en tout cas comme une promesse, une pépite en gestation qu’il faudra surveiller de près. Bien que son développement soit encore en cours, sachez qu’une sortie est prévue sur PS4 et Xbox One. Nous espèrons en tout cas vous reparler de cette production française très prochainement.

En petit bonus, voici une photo de votre serviteur sur le stand du jeu, accompagné d'Hazem Hawash, le CEO du studio EniGami.
 


Sephirium - 2014-11-26 15:12:13

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus